Besoin énergétique des animaux 

Les formules utilisées dans l’application Gamelle : principes et limites 

 

Evaluer l’aliment de votre animal nécessite de tenir compte de ses spécificités. En effet, ses besoins seront différents selon son sa race, son âge et son stade physiologique (femelle gestante, allaitante, chiot, etc…), s’il est castré/stérilisé ou pas, son activité, son environnement. 

Ce profil va donc permettre à l’application Gamelle de : 

1) Comparer les différents composants par rapport à des seuils variables selon principalement l’âge de l’animal ou de son stade de vie : adulte (actif ou pas, entier ou pas), junior, senior, mais aussi femelle gestante ou allaitante 

2) Calculer la ration théorique, en tenant compte de tous les critères de son profil. 

Concernant le point 1, nous vous renvoyons sur l’article dédié aux seuils utilisés : Les seuils utilisés par Gamelle

Concernant le point 2, le sujet est tellement vaste que nous l’avons découpé en plusieurs articles. 

En effet, nous utilisons différentes formules pour faires ces calculs qui, insistons bien sur ce point, sont théoriques : votre animal étant unique, il convient de les confronter à vos observations et à celles de votre vétérinaire. 

La ration calculée doit vous servir de point de repère plus précis que ce que les étiquettes généralement indiquent, et à vous poser des questions. 

 

Pour le chien, nous utilisons 2 formules selon son poids adulte : 

  • Chien < 10 kg : 

BE = 130*k1*k2*k3*k4*k5*PV^0,75 

  • Chien > 10 kg : 

BE = 156 *k1*k2*k3*k4*k5*PV^0,67 

 

Pour le chat, nous utilisons 1 seule formule, car il y a moins de variations : 

BE = 100*k1*k2*k3*k4* PV^0,67 

 

Les facteurs k

 

Les k sont des facteurs qui expriment le fait que le besoin énergétique de votre animal peut varier de 10%, 20% ou même parfois plus sur chacune des dimensions. 

  • k1 : facteur racial (surtout pour les chiens)

Il existe de nombreuses races de chiens prédisposées à l’embonpoint (leur besoin énergétique est donc inférieur à la moyenne), et certaines à la maigreur (leur besoin énergétique est donc supérieur à la moyenne). 

Tout est détaillé dans cet article : Le facteur racial 

  • k2 : facteur comportemental ou activité physique 

Votre animal peut être léthargique, ou très actif. Cela dépend aussi de son environnement (accès à un jardin ou pas) et de votre propre activité (si vous sortez courir avec lui par exemple). 

Cela intègre aussi ceux qui pratiquent le cani-cross ou le travail. 

Tout est détaillé dans cet article : Le facteur comportemental

  • k3 : facteur physiologique 

Cela correspond principalement aux stades de développement de l’animal (junior, senior, gestation, lactation). 

Tout est détaillé dans cet article : Le facteur physiologique

  • k4 : facteur sanitaire 

IMPORTANT : pour notre 1ère version, nous ne prenons en compte que les aliments physiologiques. Les besoins thérapeutiques peuvent être très différents : nous les intègreront ensuite, car cela nécessite beaucoup plus de travail de consensus entre les vétérinaires. 

Donc si votre animal a un besoin très spécifique (problème urinaire, etc…), consultez un vétérinaire qui vous relativisera les seuils affichés. 

Par rapport aux modèles initiaux, nous avons dissocié facteur physiologique et castré/entier (k5). 

En effet, un animal castré a un besoin énergétique moindre, qui peut s’ajouter aux autres facteurs. 

 

L’ensemble de ces documents est fait pour apporter les bases de connaissances sur lesquelles nous fondons nos calculs et indicateurs. 

Ce souci de transparence est nécessaire, car contrairement à la santé humaine, il n’y a pas de consensus global.