L’alimentation du chien aux différents stades physiologiques 

 

L’alimentation du chien variera aux différents stades physiologiques. Le chien est un carnivore domestiqué. L’étude de ses besoins et de la valeur alimentaire des aliments permettent une bonne maîtrise de son alimentation. 

L’alimentation du chien est variable selon : 

  • Le stade physiologique de l’animal : Entretien / lactation / gestation.
  • L’âge : Non sevré / en croissance / adulte / senior.
  • L’activité : sédentaire / Calme / Actif / Hyper actif / Compétition et travail.

Pour bien alimenter votre animal, il faut connaître son stade physiologique, son mode de vie et son activité physique. En effet, formuler un bon rationnement aide à prévenir certaines maladies métaboliques (Obésité, maigreur, diabète, carences…).

L’alimentation du chien en croissance 

Chiot husky mangeant dans une gamelle

Chez l’animal, la croissance est une période essentielle qui conditionne toute sa vie.

La croissance chez le chien :

Elle se compose de deux phases : une rapide jusqu’au pic de croissance et une plus lente jusqu’à l’âge adulte. 

La durée de ces 2 phases varie selon le format racial du chiot : 

  • Chez les petites races, elles sont courtes. Le pic se situe vers 4 mois et ils deviennent adultes vers 10-12 mois. 
  • Le pic des races moyennes à grandes se situe vers 5-6 mois et ils deviennent adultes vers 13-15 mois.
  • Les races géantes ont leur âge adulte entre 18 et 24 mois. Elles ont leur pic de croissance vers 7-8 mois et celui-ci dure 3 mois. 

Les bonnes pratiques d’alimentation chez le chiot :

Chez le chiot, l’apport de tous les nutriments est supérieur à celui d’un chien adulte. Cependant, vous ne devez pas laisser en libre service les aliments pour éviter une prise de poids (à l’exception de ceux qui ont un appétit faible).

Il est également fortement conseillé de peser votre animal toutes les semaines et de noter la quantité d’aliments ingérés. 

Cependant, vous ne devez pas donner trop de protéines avant le pic de croissance. En effet, cela risque d’engendrer le développement de la masse graisseuse et peut causer par la suite des troubles ostéoarticulaires. 

De plus, méfiez-vous de l’excès de calcium ! Malgré l’importance de ce dernier, une quantité élevée peut être toxique particulièrement chez les chiots de grandes races.

Enfin, si vous désirez administrer une ration ménagère, il faut impérativement la complémenter par d’autres compléments alimentaires de types minéraux et vitamines. Sinon, votre chiot risque d’avoir une fragilisation osseuse (maladie dite « des os de papiers »). 

Attention : Comme cette phase est particulièrement importante pour toute la vie de votre animal, l’expertise d’un vétérinaire est indispensable ! 

L’alimentation du chien adulte  

Même si votre animal n’est pas malade, ses besoins nutritionnels varient en fonction de son profil précis : race, activité, castration/stérilisation. 

D’ailleurs, en cas de variation de ces deux derniers critères, son alimentation et sa ration doivent être réévaluées. 

Notamment, quand vous procédez à la stérilisation, les besoins énergétiques de l’entretien diminuent de 20%. N’hésitez pas dans ce cas-là à peser votre animal tous les 15 jours suivant l’intervention.  

Sachez qu’on considère un animal en surpoids quand son poids dépasse de 10% son poids idéal et obèse quand il le dépasse de 30%. 

Enfin, si votre animal développe des pathologies, le vétérinaire jugera si son alimentation doit être réévaluée. 

L’alimentation de la chienne gestante 

Vous devez évaluer la ration alimentaire et les variations de poids chez la femelle depuis la saillie jusqu’à la mise-bas. Il est conseillé de fractionner la ration en 3 repas par jour. 

Cependant, certaines chiennes n’ont pas ou peu d’appétit. Dans ce cas-là, vous pouvez laisser l’aliment en permanence à disposition. 

Enfin, comme pour tout stade physiologique, vous devez peser la chienne gestante tous les 15 jours les 5 premières semaines puis toutes les semaines jusqu’à la mise bas. Cela vous permettra de suivre son état sanitaire. 

L’alimentation de la chienne en lactation  

Chienne allaitante

Ce stade de la vie nécessite un apport considérable en calories. 

Les premiers jours après la mise bas, les glandes mammaires produisent le colostrum. Il s’agit d’un liquide épais très dense riche en nutriments et en Immunoglobulines indispensable à l’immunité du nouveau-né.  

L’alimentation du chien sénior  

Chien senior devant sa gamelle

Quand est-ce que le chien est considéré comme sénior ? 

Tous les chiens ne vieillissent pas à la même vitesse. Cela dépend de la race et de la taille de votre compagnon. 

  •  Les chiens de petites races ont une espérance de vie longue (14-18 ans) et ils sont considérés comme seniors vers 10 ans. 
  • Les races moyennes sont seniors vers l’âge de 8-9 ans et auront une espérance de vie de 12 à 14 ans. 
  • Les chiens de grande taille ont malheureusement une espérance de vie courte (8-10 ans) et sont seniors vers 6-7 ans (vers 5 ans pour les races géantes). 

En matière d’alimentation, le chien sénior a besoin de protéines de qualité, d’une teneur en minéraux adaptée à son âge et d’une quantité suffisante de fibres. Cela permet d’accélérer sa digestion et d’avoir moins de calories afin d’éviter le surpoids. 

En cas de difficulté à prendre les repas, il est conseillé de donner des aliments humides et de fractionner les repas. 

 

Enfin, quelques soit le stade physiologique, n’oubliez pas de toujours laisser à disposition de votre chien un bol d’eau fraiche. 

 

Si vous souhaitez avoir plus d’information sur les différents nutriments, lisez notre article :  alimentation du chien et du chat : les bases

Afin de vérifier en un scan l’alimentation de votre chien en fonction de son profil exact (race, âge, activité etc…) et de calculer sa ration exacte, téléchargez vite Gamelle !

Bouton Apple Store
Bouton Google Play